top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurclaudedcdeplechin7

La base de la comptabilité

Dernière mise à jour : 3 janv. 2023



En 1493, le moine Luca Pacioli édite le premier ouvrage qui traite de la technique comptable de compte "en partie double" : toute écriture comptable est enregistrée simultanément dans deux comptes.

La comptabilité générale repose sur cette même notion de partie double. C’est-à-dire que chaque écriture comptable sera transcrite en même temps dans deux comptes pertinents : une première inscription au débit d’un compte de base (origine de l’opération) , et une deuxième au crédit d’un autre compte de base (destination de l’opération) .

Chaque écriture est enregistrée dans deux comptes de base d’un journal comptable présentant les informations ci-dessous :

La date de l’opération

La référence de la pièce justificative associée à l’opération ;

Le nom (ou libellé) du flux

L’imputation comptable, c’est-à-dire le (compte concerné)

Le montant de l’opération

Le sens de l’opération : crédit ou débit.


Dans le plan comptable Général (PCG) Les comptes de base sont regroupés en 8 classes de même nature. Les classes 1 à 5 correspondent aux comptes du bilan alors que les classes 6 et 7 sont affectés au compte de résultats. La classe 8 est réservée aux comptes spéciaux


Un compte de bilan est soit un actif (grossièrement les emplois ou les moyens permettant de produire) ou soit un passif (financement des moyens de produire) mis à la disposition d'une entreprise.

Un compte de résultat est soit une charge de production, soit un produit de l’entreprise


Le premier niveau de classe est le suivant :

Compte du bilan

Classe 1 : Compte de capitaux (ressources du compte du bilan)

Classe 2 : comptes d’immobilisations (emploi du compte de bilan)

Classe 3 : comptes de stocks et en-cours (emploi du compte de bilan)

Classe 4 : Comptes de tiers (emploi et ressources du compte de bilan)

Classe 5 : comptes financiers (emploi et ressources du compte de bilan)

Compte de résultats :

Classe 6 : comptes de charges (charges du compte de résultats)

Classe 7 : Comptes de produits (produits du compte de résultat)



Ces classes sont ensuite déployées en deux trois jusque 4 niveaux de précision (voir annexe)


Pour mieux assimiler le principe de la comptabilité :

- les comptes de base sont soit des comptes de bilan ou soit des comptes de résultats

- les comptes du bilan sont classés soit en actif (emploi) ou soit en passif (ressources)

- les comptes de résultats sont classés soit en charges ou soit en produit

- les comptes de l’actif du bilan et ceux des charges du compte de résultats sont placés à gauche

- les comptes du passif du bilan et ceux des produits sont classés à droite


Le principe comptable proposé est visualisé ci-dessous avec leur sens de variation de chaque compte après leur classement et leur placement.


Les comptes du bilan qui regroupent les comptes de classe 1 à 5 se visualisent donc ainsi :



Les comptes de résultats qui regroupent les comptes de classe 6 et 7 se visualisent ainsi :


En langage comptable :

- une augmentation d’actif ou de charges se traduit par une augmentation au débit

- une diminution d’actif ou de charges se traduit par une augmentation de crédit

- une augmentation de passif ou de produit se traduit par une augmentation de crédit

- une diminution de passif ou de produit se traduit une augmentation de débit


Effectuer une écriture comptable liée à une opération, c’est effectuer un flux d’une origine du compte de résultats ou du bilan vers une destination du compte de résultat ou du bilan.

La principale difficulté réside dans le choix des 2 comptes (origine et destination) en examinant leur impact sur le bilan ou sur le résultat et en appliquant la règle de la partie double à savoir que le total des débits doit être égal au total des crédits des comptes pour chaque écriture (opération).

Exemple :

Pour comptabiliser une facture fournisseur, on débite un compte de charge du compte de résultat (origine) et on crédite le compte fournisseur au passif du bilan (destination)

Pour comptabiliser la réception d’un emprunt, on crédite le compte emprunt au passif du bilan et on débite la banque à l’actif du bilan


Des logiciels ont remplacés le fastidieux travail d'écriture . Les ERP (Entreprise Resource Planning) intègre un volet comptable qui déverse automatiquement en comptabilité les opérations commerciales. Des outils adaptés à la reconnaissance des caractères analysent les documents scannés (par exemple facture) et génèrent l’écriture comptable adaptée. Il reste néanmoins à vérifier le bon traitement de l’information en tant que responsable du contrôle des données.







Références : le site Compta Écritures, un site pour mieux comprendre la logique comptable est destiné aux professionnels ainsi qu'aux étudiants...


ANNEXE : comptes de base


Classe 1 : Compte de capitaux

Classe 10 : comptes Capital et réserves

Classe 11 - Report à nouveau (solde créditeur ou débiteur)

Classe 12 - Résultat de l’exercice (bénéfice ou perte)

Classe 13 - Subventions d’investissement

Classe 14 - Provisions réglementées

Classe 15 - Provisions

Classe 16 - Emprunts et dettes assimilées

Classe 18 - Comptes de liaison des établissements et société en participation

Classe 2 : comptes d’immobilisations

Classe 20 - Immobilisations incorporelles

Classe 21 - Immobilisations corporelles

Classe 23 - Immobilisations en cours

Classe 26 - Participations et créances rattachées à des participations

Classe 27 - Autres immobilisations financières

Classe 28 - Amortissements des immobilisations

Classe 29 - Dépréciations des immobilisations

Classe 3 : comptes de stocks et en-cours

Classe 31 - Matières premières (et fournitures)

Classe 32 - Autres approvisionnements

Classe 33 - En-cours de production de biens

Classe 34 : En-cours de production de services

Classe 35 - Stocks de produits

Classe 37 - Stocks de marchandises

Classe 39 - Dépréciations des stocks et en-cours

Classe 4 : Comptes de tiers

Classe 40 - Fournisseurs et comptes rattachés

Classe 41 - Clients et comptes rattachés

Classe 42 - Personnel et comptes rattachés

Classe 43 - Sécurité sociale et autres organismes sociaux

Classe 44 - Etat et autres collectivités publiques

Classe 45 - Groupe et associés

Classe 46 - Débiteurs et créditeurs divers

Classe 47 - Comptes transitoires ou d’attente

Classe 48 - Comptes de régularisation

Classe 5 : comptes financiers

Classe 50 - Valeurs mobilières de placement

Classe 51 - Banques, établissements financiers et assimilés

Classe 53 - Caisse

Classe 58 - Virements internes

Classe 59 - Dépréciation des comptes financiers

Classe 6 : comptes de charges

Classe 60 - Achats

Classe 61 - Services extérieurs

Classe 62 - Autres services extérieurs

Classe 63 - Impôts, taxes et versements assimilés

Classe 64 - Charges de personnel

Classe 65 - Autres charges de gestion courante

Classe 66 - Charges financières

Classe 67 - Charges exceptionnelles

Classe 68 - Dotations aux amortissements, aux dépréciation et aux provisions

Classe 69 - Participation des salariés - Impôts sur les bénéfices et assimilés

Classe 7 : Comptes de produits

Classe 70 - Ventes de produits fabriqués, prestations de services et marchandises

Classe 71 - Production stockée

Classe 72 - Production immobilisée

Classe 74 - Subventions d’exploitation

Classe 75 - Autres produits de gestion courante

Classe 76 - Produits financiers

Classe 77 - Produits exceptionnels

Classe 78 - Reprises sur amortissements, dépréciations et provisions

Classe 79 - Transfert de charges



Exemple de déploiement de la classe 10 :


Classe 10 : comptes Capital et réserves :

101-Capital-Fonds propres d'une entreprise ou d'une société

1011-Capital souscrit - non appelé

1012-Capital souscrit - appelé, non versé

1013-Capital souscrit - appelé, versé

10131-Capital non amorti

10132-Capital amorti

1018-Capital souscrit soumis à des réglementations particulières

104-Primes liées au capital social-Enregistrement des primes d'émission, de fusion, d'apport, de conversion d'obligations en actions

1041-Primes d'émission

1042-Primes de fusion

1043-Primes d'apport

1044-Primes de conversion d'obligations en actions

1045-Bons de souscription d'actions

105-Écart de réévaluation-Enregistrements des écarts constatés à l'occasion d'opérations de réévaluation et qui peuvent être incorporés en tout ou partie au capital

1051-Réserve spéciale de réévaluation

1052-Ecart de réévaluation libre

1053-Réserve de réévaluation

1055-Ecarts de réévaluation (autres opérations légales)

1057-Autres écarts de réévaluation en France

1058-Autres écarts de réévaluation à l'étranger

106-Réserves-Montant ni redistribué et ni intégré au capital

1061-Réserve légale-Réserve obligatoire de 5% à 10% du bénéfice dans la limite de 10% du capital

10611-Réserve légale proprement dite

10612-Plus-value nette à long terme

1062-Réserves indisponibles

1063-Réserves statutaires ou contractuelles

1064-Réserves réglementées

10641-Plus-values nettes à long terme

10643-Réserves consécutives à l'octroi de subventions d'investissements

10648-Autres réserves réglementées

1068-Autres réserves

10681-Réserve de propre assureur

10688-Réserves diverses

107-Écart d'équivalence-Enregistrement de l'écart constaté lorsque la valeur globale des titres évalués par équivalence est supérieure à leur prix d'acquisition

108-Compte de l'exploitant-Apports ou retraits personnels de l'exploitant et soldé en fin d'exercice au compte 101

109-Actionnaires : Capital souscrit - non-appel


exemple de déploiement de la Classe 21 - Immobilisations corporelles

Une immobilisation corporelle est un bien de nature physique et tangible. Elle est utilisée par l'entreprise sur plusieurs années (minimum 1 année) en vue d’en tirer un avantage économique.

211-Terrains

2111-Terrains nus

2112-Terrains aménagés

2113-Sous-sols et sur-sols

2114-Terrains de gisement

21141-Carrières

2115-Terrains bâtis

21151-Ensembles immobiliers industriels (A, B…)

21155-Ensembles immobiliers administratifs et commerciaux (A, B…)

21158-Autres ensembles immobiliers

211581-Affectés aux opérations professionnelles (A, B…)

211588-Affectés aux opérations non professionnelles (A, B…)

2116-Comptes d'ordre sur immobilisations (art. 6 du décret n° 78-737 du 11 juillet 1978)

212-Agencements et aménagements de terrains-Clôtures, mouvements de terres, ...

213-Constructions

2131-Bâtiments

21311-Ensembles immobiliers industriels (A, B…)

21315-Ensembles immobiliers administratifs et commerciaux (A, B…)

21318-Autres ensembles immobiliers

213181-Affectés aux opérations professionnelles (A, B…)

213188-Affectés aux opérations non professionnelles (A, B…)

2135-Installations générales, agencements, aménagements des constructions

2138-Ouvrages d'infrastructures

21381-Voies de terre

21382-Voies de fer

21383-Voies d'eau

21384-Barrages

21385-Pistes d'aérodromes

214-Constructions sur sol d'autrui

215-Installations techniques, matériels et outillages industriels

2151-Installations complexes spécialisées

21511- sur sol propre

21514- sur sol d'autrui

2153-Installations à caractère spécifique

21531- sur sol propre

21534- sur sol d'autrui

2154-Matériel industriel

2155-Outillage industriel

2157-Agencements et aménagements du matériel et outillages industriels

218-Autres immobilisations corporelles

2181-Installations générales, agencements, aménagements divers

2182-Matériel de transport-Par exemple : voiture, camion, ...

2183-Matériel de bureau et matériel informatique-Par exemple : PC, Macintosh, tablette, smartphone, ...

2184-Mobilier

2185-Cheptel

2186-Emballages récupéra

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page