top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurclaudedcdeplechin7

Les méthodes de gestion de projet

Dernière mise à jour : 17 juin 2023



On distingue plusieurs méthodes de gestion de projet :

  • les methodes sequentielles de plan d'actions basées sur un planning

  • les methodes dites "agiles" ouvertes au changement du plan d'action et du planning aprés chaque étapes de développement

En génnéral , chaque organisation invente une gestion de projet qui se veut rassurante par la méthode séquentielle au départ du projet et bascule vers la méthode agile en cours de projet tout en gardant l'objectif de durée de la méthode initiale.

C 'est dans le développement des systemes d'informations où il existent beaucoup de méthodes dites "agiles"



Les méthodes sequentielles:


La méthode Waterfall (waterfall method en anglais), ou " en cascade ", est un processus de développement de logiciel. Inventé par le Dr Winston W.Royce en 1970, il s'agit de la méthodologie la plus ancienne dans le domaine du développement.


Dans un premier temps, il s'agit de définir les différents éléments requis pour le développement de l'application et de les noter sur un document. On analyse ensuite le système pour générer les modèles et la logique métier qui seront utilisés dans l'application.

Vient ensuite l'étape de la conception, visant à définir de façon claire comment implémenter techniquement la logique métier définie par l'analyse. Vient alors le moment d'écrire le code source pour implémenter les modèles, la logique métier et les intégrations de services.

Par la suite, l'application est rigoureusement testée pour découvrir les éventuels bugs et problèmes qui doivent être résolus. En fonction des résultats, le code peut être modifié. Pour finir, la dernière étape est le déploiement de l'application qui devra toutefois être maintenue et mise à jour au fil du temps…


2-Le cycle en V est une méthode largement utilisée dans le développement de logiciels informatiques, qui consiste à associer les différentes étapes de développement du projet à une phase de validation correspondante. La méthode est adaptée aux Projets de développement de logiciels informatiques, avec des spécifications claires, détaillées et figées. La partie descendante du « V » correspond aux quatre actions de conception et de développement du système, tandis que la partie ascendante reprend les quatre phases d'assurance qualité qui lui sont associées. En effet, la particularité de ce modèle de gestion de projet est de combiner une phase de validation pour chaque phase de développement. Le point de jonction, le bas du V, correspond quant à elle à l'étape de réalisation.


3-Le PMBOK est un guide du corpus des connaissances en gestion de projet édité par l'institut PMI (Project Management Institute), qui documente les fondamentaux, les bonnes pratiques et l'état de l'art en matière de management de projet.


4-Prince2 décrit en détails les mécanismes et processus à mettre en place pour suivre et contrôler un projet, le planifier et le gérer au quotidien. Cette méthodologie met l'accent sur la documentation projet ainsi que sur les comités de suivi.


5-La méthodologie de gestion de projet PERT, pour Program Evaluation and Review Technique, consiste à représenter sous forme de diagramme l'enchaînement des principales et tâches d'un projet


6-La méthode du chemin critique ou Critical Path Method (CPM) en anglais permet d'identifier quel est le chemin le plus court pour réaliser un projet, mais surtout d'identifier quelles sont les tâches critiques d'un projet


7-La méthode de la chaîne critique, ou Critical Chain Project Management (CCPM) en anglais, est une méthode qui consiste à créer un calendrier projet réaliste, qui fait apparaître les tâches àr éaliser, leurs dépendances, la durée de réalisation, et qui ajoute à la fin un "buffer", afin d'absorber un éventuel retard sur l'ensemble de ces tâches.


8-Le management de projets décrit par l'ISO 21500 se rapproche beaucoup de ce qui est proposé par le guide PMBOK, plus haut dans ce classement.


9-Le cycle en W est une méthodologie de gestion de projets utilise les mêmes principes que le cycle en V, avec une particularité : le déploiement se fait sur un périmètre réduit (on parle de site pilote), avant de le généraliser à l'ensemble du parc. Le cycle en W s'applique principalement aux projets de développement de logiciels informatiques, bien qu'il ne soit pas limité qu'à ce secteur. On parle parfois abusivement de cycle en V dans les projets de développement informatique, alors que nombre d'entre eux sont plutôt des cycles en W.


10-HERMES propose une liste de scénarios standardisés à adapter au projet. HERMES est une méthodologie de gestion de projet suisse principalement utilisée dans les domaines de l'informatique et du développement de produits

11-L'approche Benefits Realization (ou BRM pour Benefits Realization Management) permet de réaliser un pilotage des projets par les bénéfices attendus : financiers, non-financiers, tangibles et intangibles.



Les méthodes Agile


1-KANBAN :

Le mot « kanban », a d’abord été développé et appliqué par Toyota en 1950 comme système de production en juste à temps. Dans ce principe l’aval tire l’amont selon la demande client. L’information remonte de l’aval vers l’amont par un jeu d’étiquettes liées à un lot de conditionnement qui visualise sur un tableau la demande de fournitures de l’aval à produire par l’amont.




Le terme « Кanban » est devenue aujourd’hui une méthode de gestion visuelle des tâches.

Les tâches sont représentées par des étiquettes positionnées sur des tableaux Kanban. L'avancement de chaque tâche est mise à jour fréquemment (tous les jours) par le déplacement de l'étiquette d'une étape à la suivante (colonne par colonne).

Les tâches sont regroupés par activité

Chaque étiquette kanban contient les informations:

- le libellé et la description de la tâche

- les ressources nécessaire (en heure, en personnel )

- la priorisation

- la date de fin souhaitée

- …


Le tableau Kanban est de plus en plus automatisé et repris dans les progiciels de gestion intégré (Entreprise Ressource Planning)


Il s'agit de visualiser l'avancement d'une activité, d'un projet et de rendre compte du feedback de la veille lors des réunions quotidiennes afin d'adapter les cadences et les ressources.




2-SCRUM:


Le terme vient de la mêlée en rugby , « scrum » en anglais. Les membres de l'équipe poussent liés entre eux pour la conquête du ballon.

La méthode SCRUM diffère de la méthode KANBAN par leur animation et leur règles.


La méthode SCRUM a introduit des termes propres à son organisation:

- Product owner: expert de l'activité concerné

- SCRUM master: assure le respect du planning et des principes du SCRUM

- Delivery team: l'équipe sans hiérarchie


La méthode s'est structurée en étapes dont le nom est caractéristique :

- L' établissement d'une liste de tâches (product backlog) qui vont s'enchainer pour former un cycle (sprint) nécessaire à atteindre une nouvelle phase de développement d'un projet (en 1 à 2 semaines).

- La répartition fonctionnelle des tâches (sprint backlog) leur priorisation et planification (planning backlog) suivies par une réunion chaque matin (daily sprint)

- La revue de projet à la fin de chaque cycle (sprint) : Sprint review


La méthode SCRUM implique pour un sprint un engagement de délai (2 semaines en général) et de résultats. Aucune tâche non définie par le product backlog peut être ajoutée en cours de sprint. La méthode impose donc la cadence prédéfinie sans itération dans un sprint en cours. Les nouvelles tâches sont prises en compte dans le sprint suivant.

En général la méthode SCRUM utilise le tableau KANBAN pour visualiser le flux des tâches.


3-La méthodologie Scrumban est une approche structurée comme la méthode Scrum, mais qui permet de gérer des projets en flux continu comme la méthode Kanban. Contrairement à Scrum, il n'y a plus de notion de sprint backlog dans Scrumban. Les tâches sont prises au fil de l'eau par l'équipe de développement pendant un sprint, dès que les précédentes sont terminées.


4-La méthodologie Extreme Programming (ou XP) permet le développement de logiciels en cycles itératifs courts, grâce à une collaboration constante avec les parties prenantes du projet. La méthodologie Extreme Programming (ou XP pour les intimes) est utilisée dans des équipes d'ingénierie informatique pour le développement d'applications informatiques


5- La méthode Adaptive Project Framework (APF) est une approche agile permettant à 'léquipe projet d'utiliser les résultats précédents et les expériences passées afin de faire évoluer le projet en conséquence et d'adapter le produit.


6- La méthode Rapid Application Development (RAD) est une méthodologie agile qui se concentre sur l'accélération du développement du code informatique


7- La méthode Crystal est un framework léger et souple, qui pose les bases nécessaires pour obtenir un travail de qualité tout en laissant à l'équipe le choix de s'organiser comme elle le souhaite.



La matrice RASCI:


Les cinq lettres qui composent son sigle signifie :

  • R de “responsible” : la personne qui réalise la tâche

  • A de “accountable” : le responsable détenteur de l’autorité

  • S de “support” : la personne qui aide le “responsible” à réaliser la tâche

  • C de “consulted” : son rôle est d’apporter des conseils et des savoirs

  • I de “informated” : il a un rôle indirect dans le projet et doit donc simplement être informé de l’avancée des tâches

La matrice RASCI est un tableau à double entrée:

Verticalement, les tâches à réaliser sont listées une à une.

Horizontalement, les intervenants affectés sur ce projet sont listés selon leur rôle (RASCI)? On y ajoute en général sur chaque tâche un planning avec un point de départ et un objectif de fin.






12 vues0 commentaire

Comments


bottom of page